AU REVOIR 2020 : Bonjour le renouveau de l’atelier de janvier !

Ca y est, c’est la fin d’une année et le début d’une nouvelle ! Cette année 2020, malgré les conditions particulières, a été le berceau de nouvelles idées et de nouveaux projets pour Benjamin et moi même, les deux artisans qui, comme vous le savez surement déjà, se cachent derrière les rideaux de l’atelier de La lettre aux ours et de La forge d’Asgeir !

Nous retiendrons que je me suis concentrée sur le travail de la sculpture sur bois afin de faire évoluer mon travail autour de cette noble matière. Nous avons créé et testé les outils de travail liés à ce savoir faire ancestral : couteaux, gouges, etc. sont nés à l’atelier. J’ai également fait évoluer mon travail du bois animal, celui du renne (tombé naturellement) en vous présentant les premières pièces de la gamme de bijoux « POLAIRE » 2.0 (la suite en janvier) ! J’ai aussi commencé à apprendre le travail de la forge aux côtés de Benjamin en l’assistant lors de la réalisation de très belles pièces, ce que nous allons continuer de faire en 2021 évidemment.

Pour finir, ce que nous pouvons retenir de cette année c’est évidemment tout le travail de recherche, de documentation, de présentation et d’écriture lié à notre grand projet de vie et de travail : La forge à rêves (là aussi, normalement, la suite sera en janvier pour savoir si nous pouvons débuter la construction concrète).

Oh ! Et Benjamin a fait refaire son site internet aussi ce qui vous permet d’acheter directement en lien ses couteaux et bijoux, et de réserver vos stages de forge : www.la-forge-asgeir.fr

Nous arrivons donc en janvier, ou bien plutôt en hiver plus globalement, et c’est le moment idéal pour expérimenter. C’est le mois durant lequel Benjamin et moi même nous accordons plusieurs semaines de recherches et d’expérimentations : recherche de nouvelles matières, de nouveaux outils mais aussi apprentissage de nouvelles techniques et de nouveaux savoirs à acquérir et à développer tout au long de l’année.

Cette année, j’ai envie de consacrer ce mois au travail de la bijouterie forgée afin de participer pleinement au travail de Benjamin dans ce domaine tout au long de l’année et de parfaire mes connaissances dans le travail du métal, mais aussi de la coutellerie forgée. Je souhaite également développer une nouvelle technique, un savoir faire que l’on retrouve notamment en Inde mais aussi au Japon et que l’on retrouvait autrefois sur certains objets médiévaux en France, dont je ne vous parlerai pas encore ici pour garder l’effet de surprise mais qui promet de faire des merveilles en la combinant avec mes techniques actuelles (on croise les doigts !). Ensuite, tout sera établi en fonction de notre projet d’installation, le déménagement de nos ateliers, et la création de ce nouveau lieu à venir ! Si le projet se fait, je ferai certainement un « reportage » suivi en vidéos des étapes tout au long de l’année afin de vous immerger complètement dans la construction de cet écolieu au cœur de la Normandie…

Loup, hiver, bois, décoration, sculpture, artisanat français, normandie, écologique, éthique, responsable, idée cadeau, esprit de noël, rustique

Nous vous remercions sincèrement pour votre fidélité, vos très nombreux achats et votre soutien sans faille. Grâce à vous, cette année a été la meilleure de toute. Vous participez à pérenniser des savoirs faire bien vivants ici, au cœur de la Normandie et nous vous en sommes très reconnaissant.

À très vite alors, pour découvrir la collection de janvier et surement quelques aperçus de nos recherches hivernales !

Benjamin et Lucie

Cinq petites anecdotes pour vous remercier de votre lecture !

  1. Cette année, j’ai soufflé 27 bougies et Benjamin 29.
  2. Je suis provençale, Benjamin normand, et nous nous sommes trouvés… au cœur des forêts Québécoises lors d’un roadtrip en stop il y a maintenant un peu plus de deux ans !
  3. Nous avons un chien, Lord, et deux chats, Moka et Helios, qui trainent toujours dans nos pattes à l’atelier.
  4. Nous sommes de fervents adeptes du « vieux » : nous adorons chiner dans les brocantes, tout ce qui est kitsch à vos yeux est certainement très beaux aux nôtres ! Pas de neuf à la maison, vous ne trouverez que de vieux meubles et des objets insolites…
  5. Le nom de famille de Benjamin, anciennement suédois puis russisé et francisé suivant les migrations de ses ancêtres, est fascinant car étymologiquement il est baigné par la mythologie nordique et signifie ALFAR : « être magique (elfe ou nain) » + BROKK : « nain forgeron des dieux ». Plutôt bien tombé dans la marmite, surtout en sachant qu’il n’est pas forgeron de père en fils, sa vocation étant née de sa passion pour l’histoire et les fouilles archéologiques à l’âge de 16 ans.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *